Bienvenue dans mon Blog - Welcome to my Blog

Vous aimez le Stoner , le heavy rock , le heavy psych , le rétro , le desert rock ? Vous devriez trouver ici votre bonheur parmi les quelques centaines de chroniques de groupe et d'album découvertes et partagées depuis 2010.

A+,

jeanmid

lundi 21 mars 2016

Looking Glass - Volume 4



Le groupe australien revient cette année avec un nouvel album , 5 ans après leur dernier opus "III" chroniqué  ICI . "Volume 4 " n'est pas qu'un simple hommage à Black Sabbath ; on retrouve , parmi les 12 titres , certes du stoner pur jus mais le trio y ajoute quelques zestes de folie et des  sonorités originales comme ces notes de clavier vintage sur la deuxième partie de "Before I Hang " qui démarre en fanfare cet album . Une bonne paire  de riffs ultrafuzzés supportés par un tempo infernal avec cette intermède étonnant apporté par un clavier groovy qui prouve que le groupe a plusieurs cordes à son arc ."Ghost of a Hand "calme en partie le jeu avec une première section plus calme où les notes mélodiques de Marcus sont claires et tout en réverbération . Le fuzz reprend le dessus à partir de 2'' pour lancer ensuite un superbe solo à la wah wah qui déboule à vitesse grand V dans nos oreilles . Un petit intermède épique et classique avant d'attaquer "Second Winter " qui lâche ses décibels et sa section rythmique implacable tel  un char d'assaut dans la bataille . De beaux vocaux puissants et totalement habités complètent la panoplie . Pas de relâchement avec " Sleeper Cell " . Le tempo est délicieusement survolté , les riffs de guitare en ébullition et les chants de Marcus comme ensorcelés par une force obscure qui agit également sur ses doigts lors de la réalisation d'un petit solo rapide et efficace  . "Bred in Captivity " est le titre le plus long de cet album . Durant plus de 11 minutes le power trio nous propose une épopée musicale alternant entre  différentes atmosphères :  tantôt mélodieuses et aériennes tantôt puissantes , au tempo enlevé  et aux sonorités tranchantes . Pour ma part la partie que je préfère arrive à partir de 6'20'' : décollage garanti avec ces mélodies vaporeuses comme l'air  et ces magnifiques chorus éthérés . Je ferme les yeux pour mieux apprécier ce moment de plénitude sensoriel . Il est temps de se réveiller :  "Reprisal " va vous  secouer les cervicales avec ces riffs rythmés par l'esprit de Black Sabbath . On apprécie les notes de basse virevoltantes  de Lachlan Paine  qui supportent à merveille les soli endiablés de Marcus . Clinton Paine n'est pas en reste qui malmène ses fûts comme un enragé . Nouvelle intermède acoustique avant "The Hearse " qui égrène ses petits riffs mélodiques méthodiquement et sans concession avant l'arrivée soudaine du clavier , prétexte à un chapitre plus bluesy renforcé par quelques belles notes de guitare du même acabit . Dernier "trou normand" musical avec l'irruption fantasmagorique et chaotique "Chorozon Rizing" qui précède "The Dirge " , titre de plus de 8 minutes , où l'on retrouve un tempo plus lourd et une ambiance plus noire que met en relief ces riffs graves et répétitifs . Le chant se fait plus mélancolique et hanté par de nombreux démons . "Beneath Golgota " , qui clôt cet opus , est son anti thèse avec ces riffs addictifs et sa rythmique énergique . Le bonus est apporté par ces superbes soli en apesanteur . On en redemande .
Un album à découvrir d'urgence !
Page FB
Page Bandcamp







Volume 4 (2016)
1. Before I Hang
2. Ghost of a Hand
3. Alchemist of Prague
4. Second Winter
5. Sleeper Cell
6. Bred in Captivity
7. Reprisal
8.17 Skulls
9. The Hearse
10. Chorozon Rizing
11. The Dirge
12. Beneath Golgota







A+,

jeanmid






Aucun commentaire:

Publier un commentaire